Théâtre

Les bienfaits de l’impro (1/2)

Cette conclusion m’est apparue en cours cette semaine : on a tout intérêt à pratiquer l’improvisation, surtout lorsqu’on se prépare à devenir comédien.

En ce mois d’avril, mes camarades de classe et moi avons enfin tous choisi les dernières scènes à travailler pour le passage en deuxième année. Mais maintenant que c’est fait, très vite, un léger problème se pose : on est obligé de jouer avec notre texte en main, le temps de l’apprendre par cœur. On pourrait croire que c’est plus facile justement, grâce à cette « bouée de sauvetage », mais en fait non. Toute notre énergie et notre concentration sont partagées entre le jeu et la lecture. Notre corps ne peut pas se lancer librement et notre esprit ne peut pas s’abandonner à la situation puisqu’on doit sans cesse remettre le nez dans son livre. C’est un peu comme si on partait pour aller chercher quelque chose, mais en étant dérangé toutes les cinq minutes… On a alors cette première impulsion, malheureusement interrompue par une deuxième impulsion parasite et sans aucun rapport…

En plein cours, alors que j’observais le même problème chez mes camarades, je me suis alors souvenue des cours amateurs que je suivais avant d’entrer à l’école. Le professeur nous avait attribué des scènes, puis il nous avait demandé d’aller les lire dans un coin avec nos partenaires respectifs. Au bout d’une demi-heure, il nous a tous rappelé pour effectuer l’exercice suivant : improviser ce qui se passe dans nos scènes, sans les textes. Oui, il y a de quoi pâlir ! Improviser la scène entière ? Alors que c’était la première fois qu’on l’avait sous les yeux ?! Qu’importe le trac, il faut se lancer !

Un autre professeur m’avait dit un jour que, dans n’importe quelle scène, il faut se chercher des « partenaires non vivants », entendons par là des éléments qui nous aident à jouer (le décor, les costumes, le texte, le sol, etc). N’ayant aucun mot ni visuel concret auquel se raccrocher, l’improvisation nous force donc à chercher de la matière (ou des « partenaires ») ailleurs. Donc, lorsqu’on improvise à partir d’un texte, il faut y trouver ce qui va nous aider à mettre la machine en route, c’est-à-dire la situation et son enjeu ; trouver ce qui motive les personnages (une annonce à faire ?) et quelles sont leurs relations les uns aux autres (amants ? parents ?) ; comprendre l’évolution de la scène et ses étapes (en général un début, une fin et des péripéties diverses entre les deux). Tout cela semble compliqué à effectuer dans le feu de l’action, mais en réalité on fait cette démarche bien plus naturellement qu’on ne le croit. Si on tombe du haut d’un arbre, le réflexe est d’essayer de se raccrocher aux branches. D’ailleurs, quand mon tour est venu, mes pensées se bousculaient : *ok alors euh si je me souviens bien de ce que j’ai lu nos personnages se rencontrent pour la première fois – lui me connait mais moi non du coup j’ai un peu peur mais je suis de nature curieuse donc je suis curieuse aussi – j’apprends que je suis en fait au purgatoire et on va me poser pleins de questions pour déterminer si oui ou non j’ai le droit d’entrer au paradis – je réussis le test haut la main je suis contente et tout cela est très bizarre parce que ça la fait même pas chier de savoir qu’elle est décédée – bon ok c’est parti *

Au-delà des bonnes tranches de rigolade qu’elle procure, l’improvisation recentre les acteurs sur l’essentiel qui est à jouer. Improviser à partir d’un texte permets donc de mettre en place une première étape de travail : s’assurer que les acteurs ont bien compris ce qui se passe dans la scène afin qu’ils puissent insuffler l’énergie et la dynamique nécessaires. Personnellement, je crois que c’est un exercice par lequel chaque élève devrait passer, et plusieurs fois par scène si besoin est. Bien sûr, on ne réussi pas à tous les coups, mais il reste au professeur à user de sa direction pour gommer les fausses routes et les exagérations, ou au contraire enrichir de détails et rappeler les éléments oubliés.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s